Façon Significative (façon + significative)

Distribution by Scientific Domains

Kinds of Façon Significative

  • de façon significative


  • Selected Abstracts


    Clinical efficacy comparison of anti-wrinkle cosmetics containing herbal flavonoids

    INTERNATIONAL JOURNAL OF COSMETIC SCIENCE, Issue 2 2010
    P. Chuarienthong
    Synopsis Herbal anti-wrinkle cosmetics were formulated from ginkgo (Ginkgo biloba), a mixture of tea and rooibos (Camellia sinensis and Aspalathus linearis) and soybean (Glycine soja). These extracts were incorporated into the preliminary developed stable gel base with good preference. The gingko formulation was found to be more stable than the formula containing a mixture of tea and rooibos and the soybean formula. Clinical efficacies of the ginkgo formula and the formula containing a mixture of tea and rooibos were compared following 28 days of application. The ginkgo preparation increased skin moisturization (27.88%) and smoothness (4.32%) and reduced roughness (0.4%) and wrinkles (4.63%), whereas the formula containing tea and rooibos showed the best efficacy on wrinkle reduction (9.9%). In comparison to the tea and rooibos formula, gingko significantly improved skin moisturization (P = 0.05). Résumé Comparaison de l'efficacité clinique de cosmétiques antiride contenant des flavonoïdes d'origine végétale Des cosmétiques antiride d'origine végétale ont été formulés à partir de ginkgo (Ginkgo biloba), d'un mélange de thé et de rooibos (Camélia sinensis et Aspalathus linearis) et de soja (Glycine soja). Ces extraits ont été incorporés dans une base de gel stable préalablement développée. La formulation de gingko s'est révélée plus stable que les formules contenant le mélange de thé et rooibos et le soja. Les efficacités cliniques de la formule ginkgo et de la formule contenant le mélange de thé et rooibos ont été comparées après 28 jours d'application. La préparation ginkgo a augmenté l'hydratation cutanée (27.88%) et la douceur de la peau (4.32%), la rugosité a été réduite (0.4%) ainsi que les rides (4.63%). La formule contenant le mélange thé et rooibos a montré la meilleure efficacité sur la réduction de ride (9.9%). En comparaison la formule ginkgo a augmenté de façon significative (P = 0.05) l'hydratation cutanée face à la formule contenant le mélange thé et rooibos. [source]


    Brackish water subirrigation for vegetables,

    IRRIGATION AND DRAINAGE, Issue 2 2003
    R. M. Patel
    eaux saumâtres; irrigation souterraine; poivron vert; pommes de terre Abstract As freshwater resources for irrigation are being depleted rapidly, recent emphasis has been on the development of nonconventional water sources: reuse of agricultural drainage water, use of industrial or municipal wastewater, and use of brackish water for irrigation. Experiments conducted in field lysimeters over three seasons sought to investigate the feasibility of using brackish water for growing moderately sensitive crops. Brackish waters, with salinity levels of 1, 5 and 9 dS m,1, were used. In 1993 the effects of a factorial combination of three subirrigation water salinity levels, two water table depths and four NPK fertilizer combinations on salt buildup in an initially nonsaline soil and on green pepper (Capsicum annuum L.) performance were assessed. A gradual increase in soil solution salinity (ECsw) from the water table to the soil surface was evident; however, throughout the growing season, the ECsw did not reach a level that could seriously damage the crop. There was no significant difference in pepper yields due to either salinity of subirrigation water or water table depth. In 1994, two potato (Solanum tuberosum L.) cultivars were grown in the soil, which was salinized with 3.5 dS m,1 water before planting tubers. The salt buildup pattern was similar to that observed in 1993; however, the ECsw levels were higher in 1994 due to the higher initial soil salinity. Moreover, a decrease in ECsw was observed near the water table in lysimeters subirrigated with 1 dS m,1 water. For both cultivars, no significant difference in tuber yield was observed due to either water table depth or subirrigation water salinity. In 1995, three potato cultivars were grown in a nonsaline soil as well as a soil presalinized with 2 dS m,1 water. In the topsoil layer, higher rate of increase in ECsw was observed in the saline soil compared to the nonsaline soil. No significant difference in total tuber yield was observed due to either the initial soil salinity levels or subirrigation water salinity levels. Brackish water with salinity levels of up to 9 dS m,1, when applied through subirrigation, could be used to successfully produce green peppers and potatoes under semiarid to arid conditions. Copyright © 2002 John Wiley & Sons, Ltd. RÉSUMÉ Comme les ressources en eau douce utilisées poor l'irrigation s'épuisent rapidement, les récentes recherches tentent de mettre l'emphase sur le développement de sources d'eau non-conventionnelles: la réutilisation de l'eau de drainage agricole, l'utilisation des eaux usées municipales et des eaux saumâtres pour l'irrigation des cultures. Lors de pénuries d'eau douce les eaux saumâtres ont été utilisées pour l'irrigation souterraine de maïs, mais la salinité de la couche supérieur du sol a été réduite en raison de la pluie. Dans les régions arides et semi-arides cette méthode s'est limitée à quelques essais seulement. En raison des quantités limitées d'eau de bonne qualité, on ne peut irriguer de vastes étendues agricoles en régions arides. Or, si l'utilisation des eaux saumâtres s'avérait un succès il serait possible d'améliorer les rendements agricoles. Il est donc nécessaire d'évaluer l'utilisation des eaux saumâtres dans les systèmes d'irrigation souterrains en milieu aride. Des expériences en lysimètres au cours de trois saisons, dans le but d'étudier la faisabilité d'utiliser des eaux saumâtres pour l'irrigation souterraine de cultures moyennement sensibles, furent entreprises en 1993 et 1994. Des eaux saumâtres avec des niveaux de salinité de 1, 5 et 9 dS m,1, furent utilisés. En 1993, les effets d'une combinaison factorielle de trois niveaux de salinité, deux profondeurs de nappe phréatique et quatre combinaisons de fertilisation NPK ont servi à évaluer l'accumulation de sel dans un sol initialement non-salin où le poivron vert (Capsicum annuum L.) a été cultivé. Une augmentation graduelle de la salinité de la solution du sol, de la nappe d'eau souterraine jusqu'à la surface, fut évidente. Bien que durant la saison de croissance, la conductivité électrique de la solution du sol (ECsw) n'ait pas atteint un niveau qui aurait pu endommager sérieusement la culture. Ni les différents niveaux de salinité ni la profondeur de la nappe d'eau souterraine n'ont affecté de façon significative les rendements de poivrons. En 1994, deux cultivars de pommes de terre (Solanum tuberosum L.) furent cultivés dans un sol rendu salin, après avoir été irrigué avec une eau d'un niveau de salinité de 3.5 dS m,1, préalablement à la plantation des tubercules. L'accumulation de sel suivit une tendance semblable à celle observée en 1993. Cependant, les niveaux de ECsw enregistrés en 1994 furent plus élevés en raison du taux de salinité initial plus élevé. De plus, une baisse de ECsw fut observée près de la nappe d'eau souterraine dans les lysimètres irrigués avec une eau d'un niveau de salinité de 1 dS m,1. Ni les différents niveaux de salinité ni la profondeur de la nappe d'eau souterraine n'ont affecté de façon significative le rendement de pommes de terre de chacun des cultivars. En 1995, trois cultivars de pommes de terre ont été cultivés dans un soil non salin ainsi que dans un sol rendu salin au moyen d'une eau avec une conductivité électrique de 2 dS m,1. Dans la couche supérieure du sol, un plus important taux d'augmentation de conductivité électrique a été observé dans le sol salin que dans le sol non salin. Il n'y a pas eu de différence significative observée en raison des taux initiaux de salinité ou encore en raison des taux de salinité de l'eau dans le système d'irrigation souterrain. Cette étude suggère que les eaux saumâtres d'un niveau de salinité jusqu'à 9 dS m,1 pourraient être utilisées dans les systèmes d'irrigation souterrains pour la culture du poivron vert et de la pomme de terre en régions semi-arides et arides. Copyright © 2002 John Wiley & Sons, Ltd. [source]


    Amoxicillin plus metronidazole in the treatment of adult periodontitis patients

    JOURNAL OF CLINICAL PERIODONTOLOGY, Issue 4 2001
    A double-blind placebo-controlled study
    Abstract Background, aims: The aim of this double-blind, parallel study was to evaluate the adjunctive effects of systemically administered amoxicillin and metronidazole in a group of adult periodontitis patients who also received supra- and subgingival debridement. Methods: 49 patients with a diagnosis of generalised severe periodontitis participated in the study. Random assignment resulted in 26 patients in the placebo (P) group with a mean age of 40 years and 23 patients in the test (T) group which had a mean age of 45 years. Clinical measurements and microbiological assessments were taken at baseline and 3 months after completion of initial periodontal therapy with additional placebo or antibiotic treatment. Patients received coded study medication of either 375 mg amoxicillin in combination with 250 mg metronidazole or identical placebo tablets, every 8 hours for the following 7 days. Results: At baseline, no statistically significant differences between groups were found for any of the clinical parameters. Except for the plaque, there was a significantly larger change in the bleeding, probing pocket depth (PPD) and clinical attachment level (CAL) in the T-group as compared to the P-group after therapy. The greatest reduction in PPD was found at sites with initial PPD of 7 mm, 2.5 mm in the P-group and 3.2 mm in the T-group. The improvement in CAL was most pronounced in the PPD category 7 mm and amounted to 1.5 mm and 2.0 mm in the P- and T-groups, respectively. No significant decrease was found in the number of patients positive for any of the test species in the P-group. The number of patients positive for Porphyromonas gingivalis, Bacteroides forsythus and Prevotella intermedia in the T-group showed a significant decrease. After therapy there was a significant difference between the P- and the T- group in the remaining number of patients positive for P. gingivalis, B. forsythus and Peptostreptococcus micros. 4 subgroups were created on the basis of the initial microbiological status for P. gingivalis positive (Pg-pos) and negative patients (Pg-neg) in the P- and the T-groups. The difference in reduction of PPD between Pg-pos and Pg-neg patients was particularly evident with respect to the changes in % of sites with a probing pocket depth 5 mm. This % decreased from 45% at baseline to 23% after treatment in the Pg-pos placebo subgroup and decreased from 46% to 11% in the Pg-pos test subgroup (p0.005). In contrast, the changes in the proportions of sites with a probing pocket depth 5 mm in the Pg-neg placebo and Pg-neg test subgroup were similar, from 43% at baseline to 18% after treatment versus 40% to 12%, respectively. Conclusions: This study has shown that systemic usage of metronidazole and amoxicillin, when used in conjunction with initial periodontal treatment in adult periodontitis patients, achieves significantly better clinical and microbiological results than initial periodontal treatment alone. Moreover, this research suggests that especially patients diagnosed with P. gingivalis benefit from antibiotic treatment. Zusammenfassung Zielsetzung: Das Ziel dieser placebokontrollierten Doppelblindstudie mit parallelen Gruppen war es, die zusätzlichen Effekte der systemischen Gabe von Amoxicillin und Metronidazol bei Patienten mit Erwachsenenparodontitis zu untersuchen, bei denen auch eine supra- und subgingivale Instrumentierung durchgeführt worden war. Material und Methoden: 49 Patienten mit einer generalisierten schweren Erwachsenenparodontitis nahmen an der Studie teil. Zufällige Zuweisung der Therapien führte zu 26 Patienten in der Placebo-Gruppe (P) mit einem mittleren Alter von 40 und 23 Patienten in der Test-Gruppe (T) mit einem mittleren Alter von 45 Jahren. Klinische Messungen und mikrobiologische Untersuchungen wurden zu Beginn der Therapie sowie 3 Monate nach parodontaler Initialbehandlung mit zusätzlicher Placebo- bzw. Antibiotikagabe durchgeführt. Nachdem alle Zähne mit pathologisch vertieften Taschen subgingival instrumentiert worden waren, erhielten die Patienten eine kodierte Studienmedikation, die entweder aus 375 mg Amoxicillin und 250 mg Metronidazol oder identisch aussehenden Placebotabletten bestand, die die Patienten für 7 Tage alle 8 Stunden einnehmen sollten. Ergebnisse: Zu Beginn der Studie bestand kein statistisch signifikanter Unterschied zwischen den Versuchsgruppen hinsichtlich klinischer Parameter. Nicht für den Plaque Index, aber für Sondierungsblutung, Sondierungstiefen (ST) und klinische Attachmentlevel (PAL) kam es in der T-Gruppe zu signifikant stärkeren Veränderungen im Vergleich zur P-Gruppe. Die stärkste ST-Reduktion bzw. die größten Attachmentgewinne wurden bei Stellen gefunden, die initial ST 7 mm aufgewiesen hatten: P-Gruppe: ST=2.5 mm, PAL=1.5 mm; T-Gruppe: ST=3.2 mm, PAL=2.0 mm. Für keines der untersuchten Parodontalpathogene wurde eine signifikante Reduktion in der P-Gruppe beobachtet, während sich in der T-Gruppe eine signifikante Reduktion für Porphyromonas gingivalis, Bacteroides forsythus und Prevotella intermedia ergab. Nach Therapie ergab sich ein statistisch signifikanter Unterschied zwischen T- und P-Gruppe hinsichtlich Persistenz von P. gingivalis, B. forsythus und Peptostreptococcus micros. Entsprechend dem initialen mikrobiologischen Status für P. gingivalis wurden 4 Untergruppen gebildet: P. gingivalis positive (Pg+) oder (Pg,) Patienten in der T-bzw. P-Gruppe. Der Unterschied zwischen Pg+ und Pg, Patienten war besonders groß hinsichtlich der Veränderung des %-Anteils der Stellen mit ST5 mm. Dieser verringerte sich in der Pg+ P-Untergruppe von 45% auf 23% und in der Pg+ T-Untergruppe von 46% auf 11% (p0.005). Im Unterschied dazu war die Reduktion des Anteils der ST 5 mm in der Pg, P- und T-Untergruppen gleich: P-Gruppe: 43% auf 18%; T-Gruppe von 40% auf 12%. Schlußfolgerungen: Die systemische Gabe von Amoxicillin und Metronidazol zusätzlich zu subgingivaler Instrumentierung bei Patienten mit Erwachsenenparodontitis führt zu signifikant günstigeren klinischen und mikrobiologischen Ergebnissen als die konventionelle Therapie allein. Insbesondere Patienten mit P. gingivalis scheinen von dieser unterstützenden antibiotischen Therapie zu profitieren. Résumé Le but de cette étude parallèle en double aveugle était d'évaluer les effets supplémentaires apportés par l'administration d'amoxicilline et de metronidazole dans un groupe de patients atteints de parodontite de l'adulte qui ont reçu également un débridement supra et sous gingival. 49 patients présentant un diagnostic de parodontite généralisée sévère participèrent à l'étude. La composition des groupes sélectionnés au hasard, était de 26 patients dans le groupe placebo (P) avec un âge moyen de 40 ans et 23 patients dans le groupe test (T) avec une moyenne d'âge de 45 ans. Des mesures cliniques et des prélèvements microbiologiques étaient réalisés initialement et 3 mois après la fin de la thérapeutique parodontale initiale complétée par un placebo ou un traitement antibiotique. Les patients recevaient des médicaments codés pour l'étude de 375 mg amoxicilline combiné avec 250 mg de metronidazol ou des comprimés placebo identiques, toutes les 8 heures pendant les 7 jours suivants. Initalement, aucune différence statistiquement significative entre les groupes n'était observée, pour aucun des paramètres cliniques. En dehors de la plaque, il y avait une modification plus élevée significative pour le saignement, la profondeur de poche au sondage (PPD) et le niveau clinique d'attache (CAL) dans le groupe T, par rapport au groupe P, après traitement. La plus grande réduction pour PPD était observée pour les sites ayant une profondeur de poche au sondage intiale>ou égale à 7 mm, 2.5 mm dans le groupe P et 3.2 mm dans le groupe T. L'amélioration du CAL était plus prononcée pour la catégorie >ou égale à 7 mm et allait jusqu'à 1.5 et 2.0 mm dans les groupes P et T, respectivement. Aucune diminution significative n'était trouvée pour le nombre de patients positifs pour n'importe quelle espèce test dans le groupe P. Le nomber de patients positifs pour Porphyromonas gingivalis, Bacteroides forsythus et Prevotella intermedia dans le groupe T présentait une diminution significative. Après thérapeutique, il y avait une différence significative entre les groupe P et T, en ce qui concerne le nombre de patients positifs pour P. gingivalis, B. forsythus et Peptostreptococcus micros. 4-sous groupes furent créés sur la base de l'état microbiologique pour les patients positifs àP. gingivalis (Pg-pos), et négatifs (Pg-neg), dans les groupes P et T. La différence de réduction de PPD entre les patients Pg-pos et Pg-neg était particulièrement évidente en ce qui concernait les changements en % de sites présentant une profondeur de poche au sondage >ou égale à 5 mm. Ce % diminuait de 45% initialement à 23% après traitement dans le sous-groupe Pg-pos placebo et de 46% à 11% dans le sous-groupe Pg-pos test (p<0.005). A l'inverse, les changements observés dans les proportions de sites avec une profondeur de poche au sondage >5 mm dans les sous-groupes Pg-neg placebo et Pg-neg test étaient similaires, de 43% initialement à 18% après traitement contre 40% à 12% respectivement. En conclusion, cette étude a montré que l'utilisation systèmique de metronidazole et d'amoxicilline, lorsqu'elle est utilisée en complément du traitement parodontal initial chez des patients atteints de parodontite de l'adulte, donne, de façon significative, de meilleurs résultats cliniques et microbiologiques qu'un traitement parodontal initial seul. De plus, cette recherche suggère que les patients porteurs du P. gingivalis bénéficient particulièrement d'un traitement antibiotique. [source]


    Taking Television Seriously: A Sound and Image Bite Analysis of Presidential Campaign Coverage, 1992,2004

    JOURNAL OF COMMUNICATION, Issue 4 2007
    Erik P. Bucy
    This study updates and builds on Hallin's landmark investigation of sound-bite news by documenting the prevalence of candidate image bites, where candidates are shown but not heard (as opposed to being shown and heard), in general election news over 4 election cycles. A visual analysis of broadcast network (ABC, CBS, and NBC) news coverage of the 1992, 1996, 2000, and 2004 U.S. presidential elections finds that image bites constituted a greater percentage of total campaign coverage than sound bites, with candidates appearing in image bites significantly more than sound bites. Even as candidate sound bites continue to shrink over time, image-bite time is increasing in duration,and candidates are being presented in image bites almost twice as much as journalists. Sound bites are also found to be largely attack and issue focused. Based on these findings, we call for greater appreciation of visual processing, nonverbal communication, and voter learning from television news in the study of media and politics. Résumé Prendre la télévision au sérieux : Une analyse des clips sonores et visuels de la couverture des campagnes électorales présidentielles, 1992-2004 Cette étude met à jour et raffine l,enquête qu'avait faite Hallin sur les clips sonores d,actualités en documentant la prévalence des clips visuels des candidats, dans lesquels ceux-ci sont montrés mais non entendus (par opposition àêtre montrés et entendus), dans les bulletins d'information sur les élections générales au travers de quatre cycles électoraux. Une analyse visuelle de la couverture par les bulletins d,information des réseaux de télédiffusion (ABC, CBS et NBC) des élections présidentielles américaines de 1992, 1996, 2000 et 2004 démontre que les clips visuels ont constitué un plus grand pourcentage de la couverture électorale totale que les clips sonores, les candidats apparaissant plus fréquemment (de façon significative) dans les clips visuels que dans les clips sonores. Alors que les clips sonores des candidats ne cessent de raccourcir au fil du temps, la durée des clips visuels augmente , et les candidats sont présentés dans des clips visuels dans une proportion presque deux fois plus grande que les journalistes. L'étude démontre également que les clips sonores sont largement centrés sur les attaques et les enjeux. D'après ces résultats, nous réclamons une plus grande compréhension du traitement visuel, de la communication non verbale et de l,apprentissage que font les électeurs à partir des bulletins de nouvelles, dans l'étude des médias et de la politique. Abstract Fernsehen ernst nehmen: Eine Analyse der Sound und Bild Bites der Präsidentschaftskampagnenberichterstattung 1992-2004 Diese Untersuchung basiert auf und erweitert die zentrale Studie von Hallin zu Sound Bite Nachrichten, indem sie über 4 Wahlzyklen hinweg die Verbreitung von Kandidaten Bild Bites dokumentiert. Bild Bites sind dabei Nachrichtenteile, in denen die Kandidaten zwar sichtbar, aber nicht hörbar sind (im Gegensatz zu sichtbar und hörbar). Eine visuelle Analyse der Nachrichtenberichterstattung zu den Präsidentschaftswahlen von 1992, 1996, 2000 und 2004 auf ABC, CBS und NBC zeigte, dass Bild Bites einen größeren Anteil der Kampagnengesamtberichterstattung ausmachen als Sound Bites, und dass die Kandidaten signifikant häufiger in Bild Bites erscheinen als in Sound Bites. Auch wenn die Zahl der Sound Bites der Kandidaten über die Jahre hinweg abnahmen, nehmen die Bild Bites in diesem Zeitraum zu - und Kandidaten werden in Bild Bites fast doppelt so oft gezeigt wie Journalisten. Sound Bites konzentrieren sich inhaltlich außerdem eher auf Angriffe und Themen. Basierend auf diesen Ergebnissen, fordern wir eine Konzentration auf die Untersuchung von visueller Verarbeitung, nonverbaler Kommunikation und dem Aspekt des Lernens von Fernsehnachrichten in der Erforschung von Medien und Politik. Resumen Tomando a la Televisión Seriamente: Un Análisis de los fragmentos de Sonido e Imagen de la Cobertura de Campañas Presidenciales, 1992-2004 Este estudio actualiza y extiende la investigación pionera de Hallin sobre los fragmentos de sonidos de noticias a través de la documentación de la prevalencia de las imágenes fragmentadas de los candidatos, en las cuales los candidatos fueron mostrados pero no escuchados (en vez de ser mostrados y escuchados), en las noticias de las elecciones generales durante 4 ciclos electivos. Un análisis visual de la cobertura de noticias de las redes de televisión (ABC, CBS, y NBC) y de las elecciones presidenciales de los Estados Unidos de 1992, 1996, 2000, y 2004 encontró que los fragmentos de imágenes, más que los de los sonidos, constituían un gran porcentaje de la cobertura total de la campaña, con los candidatos apareciendo más significativamente en los fragmentos de imágenes que en los fragmentos de sonido. Aún cuando los fragmentos de sonidos de los candidatos continúan reduciéndose a través del tiempo, el tiempo del fragmento de la imagen está incrementando en duración-y los candidatos son presentados en fragmentos de imágenes casi dos veces más que los periodistas. Los fragmentos de sonido, en su mayoría, se enfocan en ataques y asuntos. Basados en estos resultados, hacemos un llamado a la apreciación del procesamiento visual, de la comunicación no-verbal, y del aprendizaje del votante por medio de las noticias televisivas en el estudio de los medios y la política. ZhaiYao Yo yak [source]


    Framing and Temporality in Political Cartoons: A Critical Analysis of Visual News Discourse,

    CANADIAN REVIEW OF SOCIOLOGY/REVUE CANADIENNE DE SOCIOLOGIE, Issue 2 2002
    Josh Greenberg
    Les caricatures politiques constituent une forme visuelle du discours des médias. Les sociologues rejettent généralement leur valeur idéologique en raison du fait qu'elles offrent aux lecteurs des exposés absurdes des conditions du « problème » putatif et ne doivent pas être prises au pied de la lettre. Toutefois, c'est par l'humour que les caricatures se sont emparées du bon sens et l'ont renfoncé, et par conséquent ont permis au public de classifier, d'organiser et d'inter-préter activement ce qu'ils perçoivent ou vivent relativement à l'actu-alité dans le monde à un moment donné de façon significative. Dans le cadre des théories interactionnistes de Goffman et de Mead, deux caricatures illustrant la dernière « crise » des « vagues d'immigration » déferlant au Canada seront étudiées. Political cartoons are a form of visual news discourse. Sociologists normally dismiss their ideological import on the grounds that cartoons simply offer newsreaders absurd accounts of putative "problem" conditions and are not likely to be taken very seriously. Nevertheless, it is through comedic conventions that cartoons seize upon and reinforce common sense and thus enable the public to actively classify, organize and interpret in meaningful ways what they see or experience about the world at a given moment. Informed by the interactionist theories of Goffman and Mead, two cartoons illustrating the recent "crisis" of "migrant waves" to Canada will be examined. [source]