Du Développement (du + developpement)

Distribution by Scientific Domains


Selected Abstracts


Infrastructure and Rural Development: US and EU Perspectives Infrastruktur und Entwicklung des ländlichen Raums: Perspektiven aus den USA und der EU Infrastructures et développement rural : Perspectives aux États-Unis et dans l'Union européenne

EUROCHOICES, Issue 1 2008
David Blandford
Infrastructure and Rural Development: US and EU Perspectives Infrastructural development remains a cornerstone of rural development policy in both the United States and Europe. It is evident that rural development objectives differ, but similar policy measures are used. The economic rationale for infrastructure development centres on efficiency and creation of competitive advantage. Policy intervention is justified because of the added costs of infrastructure provision in remote, sparsely populated areas. Although this policy focus does not guarantee success, regions leading in economic development typically have better physical infrastructure. In the United States, policy must adapt to challenges posed by an ageing rural infrastructure and demographic change that will increase demands on social infrastructure such as housing and health facilities. There will be greater local responsibility for funding, and expanded use of public/private partnerships. In the European Union, the major challenge is in redirecting resources to new member states, where there is urgent need for both large new investments in transport networks and small investments to improve local access. Although two current options for funding these diverse needs focus on European policies only, investments in non-farm physical capital and public infrastructure cannot be sustained without active national policies to complement the European efforts, perhaps through co-financing requirements. Infrastructures et développement rural : Perspectives aux États-Unis et dans l'Union européenne Le développement des infrastructures demeure un pilier de la politique de développement rural aux États-Unis comme dans l'Union européenne. Les objectifs de développement rural diffèrent bien évidemment mais des mesures semblables sont employées. La justification économique du développement des infrastructures repose sur l'efficience et la création d'avantages concurrentiels. L'intervention publique est justifiée par les coûts supplémentaires des infrastructures dans les zones éloignées à population clairsemée. Bien que ce type de politique ne garantisse pas le succès, les régions en avance de développement économique ont en général de meilleures infrastructures physiques. Aux États-Unis, la politique soit s'adapter aux défis que posent le vieillissement des infrastructures rurales et l'évolution démographique qui va augmenter la demande d'infrastructures sociales telles que les services de santé et de logement. La responsabilité du financement local va augmenter et les partenariats public/privé vont se développer. Dans l'Union européenne, le principal défi est de réorienter les ressources vers les nouveaux pays membres qui ont un besoin urgent de nouveaux investissement d'ampleur dans les réseaux de transport et d'investissement de plus faible ampleur dans l'amélioration des accès locaux. Deux options actuelles de financement de ces divers besoins se concentrent sur les seules politiques européennes, mais les investissements dans le capital physique non agricole et dans les infrastructures publiques ne peuvent pas se poursuivre sans des politiques nationales actives complémentant les efforts fournis au niveau européen, peut-être à travers des mécanismes de co-financement. Infrastruktur und Entwicklung des ländlichen Raums: Perspektiven aus den USA und der EU Bei der Entwicklung der Infrastruktur handelt es sich nach wie vor sowohl in den USA als auch in Europa um einen Eckpfeiler in der Politik zur Entwicklung des ländlichen Raums. Es ist offensichtlich, dass sich die Ziele bei der Entwicklung des ländlichen Raums unterscheiden, die Politikmaßnahmen ähneln sich jedoch. Die wirtschaftliche Begründung für die Entwicklung der Infrastruktur zielt auf die Effizienz und das Schaffen von Wettbewerbsvorteilen ab. Politikeingriffe sind gerechtfertigt, da die Bereitstellung von Infrastruktur in entlegenen, dünn besiedelten Gebieten höhere Kosten verursacht. Obgleich dieser Schwerpunkt der Politik den Erfolg noch nicht garantiert, verfügen die wirtschaftlich am weitesten entwickelten Regionen typischerweise über eine bessere physische Infrastruktur. In den USA muss sich die Politik an die Herausforderungen anpassen, welche eine in die Jahre gekommene Infrastruktur im ländlichen Raum und der demografische Wandel mit sich bringen, und wodurch neue Anforderungen an die soziale Infrastruktur, wie z.B. Wohnungsbau und Gesundheitseinrichtungen, gestellt werden. Bei der Finanzierung werden die Kommunen stärker in die Verantwortung genommen, und öffentlich-private Partnerschaften werden an Bedeutung gewinnen. In der EU besteht die größte Herausforderung darin, Ressourcen zu den neuen Mitgliedstaaten umzuverteilen, wo sowohl neue Großinvestitionen in die Transportnetzwerke als auch kleinere Investitionen zur Verbesserung des lokalen Zugangs dringend benötigt werden. Obwohl sich die beiden im Moment vorhandenen Optionen zur Finanzierung dieser vielfältigen Bedürfnisse ausschließlich auf europäische Politikmaßnahmen konzentrieren, können die Investitionen in außerlandwirtschaftliches physisches Kapital und in die öffentliche Infrastruktur nicht ohne wirksame Politikmaßnahmen auf nationaler Ebene (z.B. die Pflicht zur Kofinanzierung) als Ergänzung zu den Bemühungen auf europäischer Ebene aufrecht erhalten werden. [source]


Aid to Agriculture, Growth and Poverty Reduction

EUROCHOICES, Issue 1 2006
Peter Hazell
Agriculture and rural growth promotion show a recent ,comeback' in development cooperation, but action on the ground so far is not sufficient. After years of neglect, policy makers have recognized that poverty reduction in many low income countries can only be achieved if development efforts are clearly focused on the sector which employs most of the poor, and the space where most of the poor live. The importance of agricultural growth was amply demonstrated during the economic transformation of Asia. Forty years ago, Asia was a continent of widespread poverty. Today, most Asian countries are experiencing significant growth and poverty reduction. Rapid growth in productivity in the small-farm sector helped drive this process. Sub-Saharan Africa, however, failed to achieve rapid agricultural growth and remains mired in poverty and hunger. If Africa is to halve poverty by 2015 in accordance with the Millennium Development Goals (MDG), agriculture will need to maintain an annual growth rate of 6 per cent between 2000 and 2015. China's experience from 1978 to 1984 shows such growth is possible. Achieving the desired rapid rates of growth in Africa will require coherent policies by governments and donors, a substantial investment of public resources in rural infrastructure and access to agricultural technology, and significant improvement in national governance. Dans les milieux de la coopération et de l'aide au développement, même si les actions sur le terrain sont encore insuffisantes, on assiste depuis peu au retour en scène de l'agriculture et du monde rural. Après s'en être désintéressés pendant des années, les décideurs politiques finissent par admettre que, dans beaucoup de pays a faible revenu, il ne sera pas possible de réduire la pauvreté sans focaliser les efforts de développement sur les secteurs qui emploient le plus de pauvres et les zones dans lesquelles ils vivent pour la plupart. Les transformations économiques de l'Asie montrent bien l'importance de la croissance agricole. Il y a quarante ans, l'Asie étaient le continent de la pauvreté généralisée. Aujourd'hui, la plupart des pays d'Asie connaissent une croissance très significative et la pauvreté s'y réduit. L'augmentation de la productivité dans le secteur des petites exploitations a contribuéà la mise en ,uvre de ce processus. L'Afrique sub-saharienne, au contraire, n'a pas réussi à développer une croissance agricole rapide, ce qui la fait s'embourber dans la faim et la pauvreté. Si l'Afrique doit réduire de moitié la pauvreté d'ici 2015 comme l'y invitent les objectifs millénaires du développement (MDG), il faudra y maintenir un taux de croissance annuel de 6% pour l'agriculture entre 2000 et 2015. L'expérience de la Chine entre 1978 et 1984 montre que c'est possible. Mais pour obtenir en Afrique le taux de croissance élevé qui est souhaité, il faudra de la cohérence dans les politiques entre les gouvernements et des donneurs, un investissement public substantiel dans les infrastructures rurales et les moyens d'accès aux techniques modernes, enfin, des modes de gestion publique significativement améliorés Die Förderung der Landwirtschaft und des Wachstums im ländlichen Raum erfreut sich seit kurzem erneuter Beliebtheit in der Entwicklungszusammenar beit; die bisher ergriffenen Maßnahmen sind jedoch noch nicht ausreichend. Nachdem dieses Thema jahrelang vernachlässigt wurde, haben die Politikakteure festgestellt, dass die Armutsbekämpfung in zahlreichen Ländern mit geringem Einkommen nur dann erfolgreich durchgeführt werden kann, wenn die Bemühungen zur Entwicklung deutlich auf den Sektor ausgerichtet werden, in welchem die meisten Armen beschäftigt sind, und auf die Räume, in welchen die meisten Armen leben. Bei der wirtschaftlichen Transformation in Asien wurde sehr deutlich, wie wichtig das landwirtschaftliche Wachstum ist. Vor 40 Jahren war Armut in Asien weit verbreitet. Heute zeichnen die meisten asiatischen Länder durch signifikantes Wachstum und durch Armutsverringerung aus. Ein schneller Anstieg der Produktivität bei den kleineren landwirtschaftlichen Betrieben half dabei, diese Entwicklung voran zu treiben. In den afrikanischen Ländern unterhalb der Sahara (Sub-Sahara-Afrika) konnte schnelles landwirtschaftliches Wachstum jedoch nicht erreicht werden, dort dominieren weiterhin Armut und Hunger. Wenn Afrika gemäß der Millenniumsentwicklungsziele (Millennium Development Goals, MDG) die Armut bis zum Jahr 2015 halbieren soll, muss die Landwirtschaft eine jährliche Wachstumsrate von sechs Prozent zwischen den Jahren 2000 und 2015 aufrecht erhalten. Die Erfahrungen aus China aus den Jahren 1978 bis 1984 belegen, dass ein solches Wachstum möglich ist. Damit die gewünschten hohen Wachstumsraten in Afrika erzielt werden können, sind kohärente Politikmaßnahmen seitens der Regierungen und der Geldgeber, erhebliche Investitionen von öffentlichen Ressourcen in die ländliche Infrastruktur und in den Zugang zur Agrartechnologie sowie eine signifikante Verbesserung der nationalen Governance erforderlich. [source]


Seasonal effect on infection and development of lesions caused by Cryphonectria parasitica in Castanea sativa

FOREST PATHOLOGY, Issue 4 2003
L. Guérin
Summary Seasonal variation in the development of chestnut blight, caused by Cryphonectria parasitica, was investigated by inoculating in situ chestnut trees and in vitro excised chestnut segments, at either monthly or 3-monthly intervals throughout 30 months. Inoculations were made with conidia and mycelium of a virulent isolate and with mycelium of a hypovirulent isolate. Conidial inoculations of living sprouts or excised segments between May and July resulted in the greatest incidence of infection whereas inoculations in autumn and winter, in vitro as well as in situ, did not reveal any visible disease. However, from these symptomless inoculated stems, C. parasitica was isolated 3 months after inoculation. Inoculations with the mycelium of the virulent isolate always resulted in lesions, except in January 1999, and the greatest rate of lesion development occurred for inoculations made in the spring and summer. There was a significant seasonal effect on lesion development. Lesions caused by the hypovirulent isolate, smaller than those caused by the virulent isolate, followed a similar seasonal pattern. The same seasonal variations were observed for inoculations in vitro of excised segments. Relative water content (RWC) of chestnut bark significantly varied with bark sampling date. The rate of lesion development in sprouts significantly correlated with average minimum (ATn) and maximum (ATx) temperatures and the sum of rainfall during inoculation period, with the rate of lesion development measured in excised segments 10 days after inoculation (R10d) and with RWC measured on the day of inoculation. In multiple regression models, variables ATx and R10d best explained variation in lesion development. Résumé La variation saisonnière du développement de la maladie du chancre causée par Cryphonectria parasitica a étéétudiée en réalisant, une fois par mois ou par trimestre pendant deux ans et demi, des inoculations de châtaigniers in situ et des inoculations in vitro de branches coupées. Les inoculations ont été réalisées avec des conidies et du mycélium d'un isolat virulent et avec du mycélium d'un isolat hypovirulent. En Mai et Juin, les inoculations conidiennes ont provoqué le taux d'infection le plus élevé, in situ et in vitro. A l'inverse, en automne et en hiver, ces inoculations n'ont pas causé de symptômes. Cependant C. parasitica a été réisolé 3 mois plus tard, sur ces tiges ne présentant aucune lésion. Les inoculations avec du mycélium ont toujours résulté en des lésions, excepté en Janvier 1999, et le développement des lésions (R1m) a été le plus rapide au printemps et en été. La date d'inoculation a eu un effet significatif sur l'extension des lésions. Le même effet saisonnier était observé sur le développement des lésions causées par l'isolat hypovirulent, plus petites que celles causées par l'isolat virulent. Les mêmes variations saisonnières de l'extension des lésions étaient observées in vitro sur tiges excisées. Un effet saisonnier significatif a été mis en évidence sur la teneur en eau relative des écorces de châtaignier (RWC). Le développement des lésions dans les tissus vivants était significativement corrélé avec les températures moyennes minimale (ATn) et maximale (ATx) et la somme des précipitations (SR) calculées sur chaque période d'incubation, avec le développement des lésions in vitro (R10d) et avec RWC. La variation saisonnière du développement des lésions était le mieux expliquée, par un modèle de régression multiple, par ATx et R10d pour l'isolat virulent, et par ATx pour l'isolat hypovirulent. Zusammenfassung Der jahreszeitlich bedingte Einfluß auf die Entstehung von Kastanienrindenkrebs, verursacht von Cryphonectria parasitica, wurde durch Inokulation von Kastanienbäumen in situ und durch Beimpfung von geschnittenen Triebsegmenten in vitro in monatlichen oder drei-monatlichen Intervallen über dreißig Monate untersucht. Zur Inokulation wurden Myzel und Konidien eines virulenten Isolates und Myzel eines hypovirulenten Isolates verwendet. Mit Konidien wurde zwischen Mai und Juni die größte Infektionshäufigkeit auf lebenden Sprossen oder Triebsegmenten erreicht, während Inokulationen im Herbst und Winter keine sichtbaren Symptome hervorriefen. Jedoch konnte C. parastica drei Monate nach Inokulation von lebenden Sprossen isoliert werden, auch wenn keine Läsion sichtbar war. Außer im Januar 1999 führte Inokulation mit Myzel des virulenten Isolates immer zu Läsionen. Am häufigsten traten Läsionen bei Inokulationen im Frühling und im Sommer auf. Der Einfluß des Inokulationszeitpunktes auf die Ausbildung von Läsionen war signifikant. Inokulationen mit dem hypovirulenten Isolat zeigten eine ähnliche jahreszeitliche Schwankung wie jene mit dem virulenten Isolat, führten aber zu kleineren Läsionen. Die gleichen jahreszeitlichen Variationen wurden bei in vitro Inokulation von Kastanientrieben beobachtet. Der relative Wassergehalt (RWC) der Borke variierte signifikant mit dem Beprobungszeitpunkt der Borke. Die Bildung von Läsionen an lebenden Sprossen korrelierte signifikant mit den durchschnittlichen Temperaturminima (ATn) und -maxima (ATx), mit der Gesamtregenmenge (SR) während der Inokulationsperiode, mit der Bildung von Läsionen an Triebsegmenten (R10d) und mit dem am Inokulationstag gemessenen RWC. In einem multiplen Regressionsanalysenmodell zeigte sich, dass die jahreszeitliche Schwankung der Ausbildung von Kastanienrindenkrebs beim virulenten Isolat am besten durch die Variablen ATx und R10d, beim hypovirulenen Isolat durch ATx erklärt wurde. [source]


Cultural production, place and politics on the South Bank of the Thames

INTERNATIONAL JOURNAL OF URBAN AND REGIONAL RESEARCH, Issue 1 2000
Peter Newman
The past decade has seen an increasing interest in the cultural economies of cities by public bodies keen to address issues of urban decline. This article documents recent developments on the South Bank of the Thames in central London where cultural investments appear to be clustered and where attempts have been made to give spatial and policy coherence to a range of new development projects. The local authority promotes the South Bank as London's new cultural quarter. However, this strategy is an opportunist and image-based response to dominant property speculation interests. The management of cultural production in this part of London reveals limits to local coalition building and the limited influence of local strategies on the development process. The article questions whether the cultural quarter is an appropriate scale for managing the development of cultural industries as a motor for economic development in particular. Depuis une dizaine d'années, les autorités publiques qui s'occupent du déclin urbain s'intéressent de plus en plus à la dimension économique de la culture dans les villes. Cet article présente ce qui s'est passé sur la rive sud de la Tamise au centre de Londres où une tentative a été faite pour donner une cohérence spatiale à une série de nouveaux projets. L'autorité locale vend la South Bank comme un nouveau centre culturel. Cependant, cette stratégie constitue une réponse opportuniste en termes d'image aux intérêts immobiliers spéculatifs dominants. La gestion de la production culturelle dans ce quartier de Londres révèle les limites de la construction de la coalition locale et l'influence limitée des stratégies locales dans les processus de développement. Les auteurs de l'article se demandent si le quartier culturel est une échelle appropriée pour la gestion du développement des industries culturelles comme centre moteur du développement économique en particulier. [source]


Irrigation and drainage systems research and development in the 21st century,

IRRIGATION AND DRAINAGE, Issue 4 2002
Bart Schultz
irrigation; drainage; développement durable; système de réseau Abstract One critical problem confronting mankind today is how to manage the intensifying competition for water between expanding urban centres, traditional agricultural activities and in-stream water uses dictated by environmental concerns. In the agricultural sector, the dwindling number of economically attractive sites for large-scale irrigation and drainage projects limits the prospects of increasing the gross cultivated area. Therefore, the required increase in agricultural production will necessarily rely largely on a more accurate estimation of crop water requirements on the one hand, and on major improvements in the construction, operation, management and performance of existing irrigation and drainage systems, on the other. The failings of present systems and the inability to sustainably exploit surface and groundwater resources can be attributed essentially to poor planning, design, system management and development. This is partly due to the inability of engineers, planners and managers to adequately quantify the effects of irrigation and drainage projects on water resources and to use these effects as guidelines for improving technology, design and management. To take full advantage of investments in agriculture, a major effort is required to modernize irrigation and drainage systems and to further develop appropriate management strategies compatible with the financial and socio-economic trends, and the environment. This calls for a holistic approach to irrigation and drainage management and monitoring so as to increase food production, conserve water, prevent soil salinization and waterlogging, and to protect the environment. All this requires, among others, enhanced research and a variety of tools such as water control and regulation equipment, remote sensing, geographic information systems, decision support systems and models, as well as field survey and evaluation techniques. To tackle this challenge, we need to focus on the following issues: affordability with respect to the application of new technologies; procedures for integrated planning and management of irrigation and drainage systems; analysis to identify causes and effects constraining irrigation and drainage system performance; evapotranspiration and related calculation methods; estimation of crop water requirements; technologies for the design, construction and modernization of irrigation and drainage systems; strategies to improve irrigation and drainage system efficiency; environmental impacts of irrigation and drainage and measures for creating and maintaining sustainability; institutional strengthening, proper financial assessment, capacity building, training and education. Copyright © 2002 John Wiley & Sons, Ltd. Résumé Aujourd'hui le problème critique pour l'humanité est comment manier la compétition intensifiante pour de l'eau entre les centres urbains en expansion, pour des activités traditionnellement agricoles et pour l'usage de l'eau fluviale prescrit par des conditions écologistes. Dans le secteur agricole les perspectives d'agrandir les champs cultivés bruts sont limitées par le nombre diminuant des terrains économiquement attractifs pour des projets d'irrigation et du drainage de grande envergure. Par conséquent l'augmentation nécessaire de la production agricole comptera surtout sur une évaluation plus précise du besoin des plantes d'un côté, et de l'autre sur de grandes améliorations dans la construction, dans l'opération, dans le management et dans la performance des systèmes d'irrigation et du drainage. On peut attribuer les défauts des systèmes actuels et l'incompétence d'exploiter durablement les ressources hydriques de surface et souterraines au planification, au système de la gestion de l'eau et au système du développement. Cela est partiellement dû à l'incapacité des ingénieurs, des planificateurs et des gérants, de quantifier adéquatement les effets des projets d'irrigation et de drainage sur les ressources hydriques et d'utiliser ces résultats pour améliorer la technologie, la planification et la gestion de l'eau. Pour profiter le mieux possible des investissements dans l'agriculture, on exige un effort considérable pour moderniser les systèmes d'irrigation et de drainage et pour développer des stratégies de gestion de l'eau qui doivent être appropriées et compatibles avec les tendances financières et socio-économiques et avec l'environnement. Ceci a besoin d'une procédure holistique pour la gestion et le monitorage de l'eau, pour augmenter la production d'aliments, pour conserver l'eau, pour prévenir la salination du sol et pour protéger l'environnement. Tout cela demande, entre autres choses, une recherche d'avant-garde et une variété d'instruments comme les contrôles du régime hydrique et les appareils de régulation, la télédétection, les systèmes de l'information géographique, les systèmes et les modèles de support de décision et de même les levés sur le terrain et les techniques d'évaluation. Pour entreprendre ce défi nous devons nous concentrer sur les questions suivantes: capacité de mettre enoeuvre des technologies nouvelles; le développement des procédures pour intégrer la planification et la gestion des systèmes d'irrigation et de drainage; l'analyse pour identifier les causes et les effets de forcer à la performance des systèmes d'irrigation et de drainage; l'évapotranspiration et les méthodes de calcul en question; l'évaluation des exigences hydriques des cultures; les technologies pour le dessein, la construction et la modernisation des projets d'irrigation et de drainage; les stratégies pour améliorer l'efficacité des systèmes d'irrigation et de drainage; les impacts des projets d'irrigation et de drainage et des mesures appropriées pour créer et entretenir la durabilité; l'amélioration du contexte institutionnel, l'évaluation financière, la formation et l'amélioration des compétences techniques. Copyright © 2002 John Wiley & Sons, Ltd. [source]


Changing views in Canadian geomorphology: are we seeing the landscape for the processes?

THE CANADIAN GEOGRAPHER/LE GEOGRAPHE CANADIEN, Issue 3 2010
IAN J. WALKER
géomorphologie; révolution quantitative; formes du lit marin; éolien; transport des sédiments; dunes Geomorphology in Canada, as elsewhere, has evolved into an essentially bipartite discipline focusing either on ,process' or broader ,historical' (Quaternary) landscape interpretation. A growing emphasis on process-oriented research that relies increasingly on instrumentation and computational technologies has occurred. Critics of such research note limited applicability for landscape evolution, fashionability of methods and limited societal relevance. Indeed, some say we are not seeing the landscape for the processes. This article discusses the changing nature of geomorphology since the Quantitative Revolution of the 1950s including new advances, recent trends and challenges. Publication trends and recent advances suggest that the discipline is very healthy (following a slump in the early 1990s) and continues to evolve, which may reflect increasing research infrastructure and/or funding opportunities and new publications spotlighting Canadian research. Unfortunately, fundamental (less applied) research is threatened by funding program shifts, changing institutional pressures and a decline in research capacity from retirement attrition, and student recruitment challenges. Three research priorities are recommended: (1) continued fundamental research, (2) more integrated modelling to link micro scale processes to macro scale landform behaviour and(3) improvements in profiling our discipline amongst students and related professionals. L'évolution des perspectives de la géomorphologie canadienne : les processus occultent-ils le paysage? Le caractère bipartite que revêt aujourd'hui la géomorphologie au Canada, comme partout ailleurs dans le monde, marque l'aboutissement de l'évolution d'une discipline axée soit sur les «processus», soit sur une interprétation élargie et «historique» (quaternaire) du paysage. De plus en plus, la recherche porte sur les processus et s'inscrit dans le cadre du développement des technologies d'instrumentation et informatique. Plusieurs ont critiqué cette approche de recherche en soulignant ses limites pour étudier l'évolution des paysages, l'effet de mode des méthodes, et la faiblesse de son apport à la société. Certains vont jusqu'à dire que les processus nous cachent la vue du paysage. Cet article traite du caractère évolutif de la géomorphologie depuis les années 1950 quand les bases de la révolution quantitative ont étéétablies. La discussion porte entre autres sur le progrès des connaissances, les dernières tendances et les défis à relever. Les tendances en matière de publication et l'avancement des connaissances laissent croire que la discipline se porte bien (malgré un ralentissement au début des années 1990) et suit une trajectoire évolutive. Il est possible qu'une telle situation soit le reflet del'accroissement des capacités de recherche et/ou du financement et des nouvelles publications mettant en évidence les résultats de recherches canadiennes. Malheureusement, les modifications apportées aux programmes de subvention, les différentes pressions exercées par les institutions, la baisse de régime en matière de recherche causée par les départs à la retraite, et les défis pour assurer la relève universitaire constituent une menace pour la recherche fondamentale (c'est-à-dire moins appliquée). C'est dans cette foulée que trois chantiers de recherche sont proposés : (1) poursuivre la recherche fondamentale, (2) élaborer des modèles plus intégrés qui conjuguent les processus à l'échelle micro et les comportements des formes de relief, et (3) procéder à des améliorations du profilage des étudiants et des professionnels apparentés. [source]


Indicators of community economic development through mural-based tourism

THE CANADIAN GEOGRAPHER/LE GEOGRAPHE CANADIEN, Issue 1 2005
Rhonda Koster
Community Economic Development (CED) has become a recognised form of economic development, despite contention regarding its definition and applications. It is acknowledged that development planning benefits from a more holistic approach with a focus on community participation. The objective of this paper was to explore the process and selected indicators of CED success through an examination of five Saskatchewan communities that have made the conscious decision to develop tourism through the use of wall murals on the exteriors of buildings. Extensive in-person interviews were conducted with stakeholders in each of these communities. Generally, this research has found that both the CED process undertaken and the measurement of success are dependent upon the desired outcomes of mural development. For example, in communities that created murals-as-community-beautification, the process was less formalised and success was measured more qualitatively, for example in increased community pride and the development of social relationships. For those communities where murals were developed as part of an explicit economic development strategy, the process was more formalised and the outcomes measured more quantitatively, including the numbers of visitors, employment and businesses created. This research also indicates that particular attributes of rural places play a critical role in how CED is understood, defined and carried out, and how successes, both tangible and intangible, are measured. Le Développement économique communautaire (DEC)est désormais une forme de développement économique reconnue, malgré le débat qui entoure sa définition et ses applications. On admet qu'une approche plus globale, axée sur la participation de la collectivité, favorise la planification du développement. L'objectif de cette étude est d'examiner la démarche du DEC ainsi que des indicateurs spécifiques de succès dans cinq collectivités de la Saskatchewan qui ont pris la décision délibérée de développer le tourisme grâce à la réalisation de murales sur les murs extérieurs d'édifices. Nous avons mené des entrevues en profondeur, en personne, avec des intervenants dans chacune de ces collectivités. D'une manière générale, cette recherche a mis en évidence le fait quele processus du DEC ainsi que la mesure de son succès dépendent des résultats que l'on attend de la réalisation des murales. Ainsi, là où les murales ont été réalisées dans le but d'embellir la collectivité, le processus était moins formel et le succès se mesurait surtout par des critères qualitatifs tels que le développement de relations sociales ou un sentiment de fierté accru de la part des résidents. Par contre, là où la réalisation des murales résultait d'une stratégie de développement économique explicite, le processus était plus formel et les résultats se mesuraient en termes quantitatifs comprenant le nombre de visiteurs, ainsi que le nombre d'emplois et de commerces créés. Cette recherche démontre également que certains attributs de lieux ruraux jouent un rôle crucial dans la façon dont on comprend, définit et met en ,uvre le DEC, ainsi que sur la manière dont on mesure les succès, tangibles autant qu'intangibles. [source]


Application of support vector regression for developing soft sensors for nonlinear processes,

THE CANADIAN JOURNAL OF CHEMICAL ENGINEERING, Issue 5 2010
Saneej B. Chitralekha
Abstract The field of soft sensor development has gained significant importance in the recent past with the development of efficient and easily employable computational tools for this purpose. The basic idea is to convert the information contained in the input,output data collected from the process into a mathematical model. Such a mathematical model can be used as a cost efficient substitute for hardware sensors. The Support Vector Regression (SVR) tool is one such computational tool that has recently received much attention in the system identification literature, especially because of its successes in building nonlinear blackbox models. The main feature of the algorithm is the use of a nonlinear kernel transformation to map the input variables into a feature space so that their relationship with the output variable becomes linear in the transformed space. This method has excellent generalisation capabilities to high-dimensional nonlinear problems due to the use of functions such as the radial basis functions which have good approximation capabilities as kernels. Another attractive feature of the method is its convex optimization formulation which eradicates the problem of local minima while identifying the nonlinear models. In this work, we demonstrate the application of SVR as an efficient and easy-to-use tool for developing soft sensors for nonlinear processes. In an industrial case study, we illustrate the development of a steady-state Melt Index soft sensor for an industrial scale ethylene vinyl acetate (EVA) polymer extrusion process using SVR. The SVR-based soft sensor, valid over a wide range of melt indices, outperformed the existing nonlinear least-square-based soft sensor in terms of lower prediction errors. In the remaining two other case studies, we demonstrate the application of SVR for developing soft sensors in the form of dynamic models for two nonlinear processes: a simulated pH neutralisation process and a laboratory scale twin screw polymer extrusion process. A heuristic procedure is proposed for developing a dynamic nonlinear-ARX model-based soft sensor using SVR, in which the optimal delay and orders are automatically arrived at using the input,output data. Le domaine du développement des capteurs logiciels a récemment gagné en importance avec la création d'outils de calcul efficaces et facilement utilisables à cette fin. L'idée de base est de convertir l'information obtenue dans les données d'entrée et de sortie recueillies à partir du processus dans un modèle mathématique. Un tel modèle mathématique peut servir de solution de rechange économique pour les capteurs matériels. L'outil de régression par machine à vecteur de support (RMVS) constitue un outil de calcul qui a récemment été l'objet de beaucoup d'attention dans la littérature des systèmes d'identification, surtout en raison de ses succès dans la création de modèles de boîte noire non linéaires. Dans ce travail, nous démontrons l'application de la RMVS comme outil efficace et facile à utiliser pour la création de capteurs logiciels pour les procédés non linéaires. Dans une étude de cas industrielle, nous illustrons le développement d'un capteur logiciel à indice de fluidité à état permanent pour un processus d'extrusion du polymère d'acétate de vinyle-éthylène à l'échelle industrielle en utilisant la RMVS. Le capteur logiciel fondé sur la RMVS, valide sur une vaste gamme d'indices de fluidité, a surclassé le capteur logiciel fondé sur les moindres carrés non linéaires existant en matière d'erreurs de prédiction plus faibles. Dans les deux autres études de cas, nous démontrons l'application de la RMVS pour la création de capteurs logiciels sous la forme de modèles dynamiques pour deux procédés non linéaires: un processus de neutralisation du pH simulé et un processus d'extrusion de polymère à deux vis à l'échelle laboratoire. Une procédure heuristique est proposée pour la création d'un capteur logiciel fondé sur un modèle ARX non linéaire dynamique en utilisant la RMVS, dans lequel on atteint automatiquement le délai optimal et les ordres en utilisant les données d'entrée et de sortie. [source]


Les alliances stratégiques au service du développement des coopératives agro-alimentaires.

ANNALS OF PUBLIC AND COOPERATIVE ECONOMICS, Issue 3 2001
Le cas de l'Ouest de la France
First page of article [source]


Canadian Approaches to E-Business Implementation

CANADIAN JOURNAL OF ADMINISTRATIVE SCIENCES, Issue 1 2003
Rebecca Grant
As Web-based business nears the decade mark, it is appropriate to take stock of its progress and the degree to which it has met or fallen short of predictions. This paper examines the extent to which companies have followed the advice of experts when it comes to designing an organizational structure for their e-business initiatives. It compares the prevalence of centralized versus business unit level decision-making in Canadian companies with e-business experience. It also explores who is given responsibility for application development, backend integration, and infrastructure maintenance. The data demonstrate that use of independent contractors has increased. However, outsourcing in general is less prevalent than predicted and implementation driven by business units, rare. Furthermore, the practices of companies with well-established initiatives differ significantly from those of the less experienced, offering important lessons for newcomers to e-business. Résumé Etant donné que le commerce basé sur la toile a presque dix ans, il est temps d'analyser son progrés et l'écart de résultat par rapport aux prédictions. La présente étude analyse quel a été le niveau de suivi des conseils d'expert par les entreprises en qui concerne la programmation des structures de mise en ,uvre de leurs projets de commerce électronique. Elle compare la position dominante des décisions prises au niveau centralisée sur celles prises au niveau de la division spécialisée chez les entreprises canadiennes ayant une expérience en commerce électronique. Elle fait apparaître également à qui a été confiée la responsabilité du développement des logiciels, de l'étape finale de l'intégration et de l'entretien de l'infrastructure. Les données démontrent que l'emploi des entrepreneurs indépendants a augmenté. Cependant, la sous-traitance n'est en général pas aussi forte que prévue et le développement assuré par les divisions spécialisées reste faible. En outre, la pratique des entreprises ayant des activités bien établies se distingue considérablement de celle qui ont moins d'expérience, offrant ainsi des leçons importantes pour les nouveaux venus du commerce électronique. [source]